3 lignes directrices
Construire les conditions d'un enseignement de la langue Bretonne pour une société bilingue à la fin du XXIème siècle.
Former 5000 locuteurs par an d'ici 15 ans.
L'objectif d'une dynamique de diffusion de la langue bretonne, telle que l'on puisse à long terme prétendre à un bilinguisme effectif, implique aujourd'hui de dépasser l'incantation pour s'engager dans une politique volontariste affichant sans ambiguïté des moyens, des objectifs chiffrés, des échéanciers…
Pour autant qu'elle soit ambitieuse, cette volonté politique doit rester pragmatique et réaliste. De fait, elle doit se fixer comme premier horizon d'assurer au minimum le renouvellement des locuteurs actuels avant de s'appuyer sur les dynamiques engagées et les outils créés pour tendre vers le bilinguisme.
Assurer le renouvellement des locuteurs actuels, induit un objectif de former 5000 locuteurs par an d'ici 15 ans et donc de structurer progressivement les moyens en capacité d'assumer ce volume d’apprenants.
Construire un environnement propice de diffusion de la langue bretonne par l'enseignement adulte.
L'enseignement adulte, condition sine qua non de la diffusion de la langue.
L'enseignement adulte ne peut être évidemment le seul vecteur d'une nouvelle dynamique de diffusion de la langue bretonne qui passera inévitablement aussi par une poursuite de l'effort engagé auprès des plus jeunes.
Cependant, l'enseignement adulte est une condition sine qua non de la réussite globale de cette reconquête parce qu'au-delà de la formation stricte de locuteurs, il crée également les conditions de pérennisation d'un environnement – un écosystème - favorable à la diffusion et la stabilisation de la langue.
Il est aujourd'hui démontré que l'apprentissage de la langue par les enfants ne trouve une réelle efficacité que si les acquis de cet apprentissage se structurent dans un cadre d'interactions qui dépasse le seul espace de l'enseignement. Les enfants doivent côtoyer des adultes pour échanger, et donc pratiquer.
Construire une communication ambitieuse pour inciter au bilinguisme.
Positiver l’image de la langue et son utilité sociale.
Si l'objectif d'une société bilingue recueille indéniablement l'assentiment d'une majo-rité de la population bretonne, il n'en reste pas moins nécessaire de mener une communication adaptée et ciblée pour renforcer la participation d’apprenants aux offres de formation.
Au-delà d'une stratégie claire de formation, cette communication visant à positiver l’image de la langue et son utilité sociale implique un rapprochement des acteurs autour du Conseil Régional et de l'Office Public de la Langue Bretonne - pilote légitime de cette communication - pour co-construire la gestion de cette promotion.